A lire aussi

12-12-2019 10:43

En Algérie, les bureaux de vote ouvrent leurs portes

C’est le troisième scrutin présidentiel que les autorités tentent d’organiser cette année, après…
Rejoignez nous sur :

Le marathon des publications trimestrielles touche à sa fin. L’occasion de faire le tour de certaines sociétés cotées qui se sont prêtées à l’exercice. Bien que la publication soit restreinte à certains indicateurs, l’on peut constater une tendance à la hausse qui se dégage précisément pour les banques. Tour d’horizon.

BCP
Le produit net bancaire consolidé du groupe Banque Centrale Populaire (BCP) a évolué positivement de 4,8% pour atteindre 8,8 MMDH à fin juin 2019. Les emplois et ressources du groupe poursuivent leur progression. Les dépôts de la BCP se sont ainsi établis à 286 MMDH, alors que les crédits se sont situés à 247 MMDH. Au niveau de l’activité d’intermédiation, la banque enregistre une bonne performance au titre du premier semestre 2019. La marge d’intérêt clientèle a progressé de 4,2 %, alors que les revenus des activités de marché ont crû de 14 %. La marge sur commission a connu une hausse de 6,2% en lien avec l’amélioration significative de l’équipement des clients. À noter que l’encours des dépôts s’est établi à 244 MMDH, avec une collecte additionnelle de 4,2 MMDH au titre du premier semestre sur le marché des particuliers locaux et Marocains du monde. Du côté des financements octroyés sur le marché national, ces derniers se sont établis à 5 milliards de transactions additionnelles, ce qui porte le volume global à 221 MMDH. L’activité du groupe à l’international poursuit son ascension tout en se conformant au plan de transformation. Les dépôts et crédits des filiales africaines ont affiché des hausses de 2% et 4% au terme du premier semestre 2019.

AWB
Attijariwafa bank (AWB) poursuit sa dynamique commerciale tout en améliorant son activité. Au niveau des comptes sociaux, les crédits progressent de 10% à 241 MMDH tandis que les dépôts s’élèvent à 235 MMDH après une hausse de 5,5%. Le PNB, au terme du deuxième trimestre, a enregistré une amélioration de 12,8% pour atteindre 3,5 MMDH. En consolidé, l’épargne collectée s’est appréciée de 3,1% à 462,9 MMDH alors que l’encours des crédits octroyés s’est élevé à 317,6 MMDH, soit une progression de 8,9% par rapport à la même période de l’année dernière. De son côté, le PNB consolidé a atteint 5,8 MMDH au terme du deuxième trimestre 2019, soit une hausse de 3% portée par l’ensemble des pôles d’activité et territoires de présence.

CIH Bank
Le PNB social au titre du deuxième trimestre s’établit à 468,7 MDH, en progression de 1,6% par rapport à la même période de l’année précédente. Le PNB cumulé au terme du premier semestre s’est quant à lui établi à 986,9 MDH, en hausse de 4,1%. Pour sa part, le PNB consolidé s’est élevé, au terme du deuxième trimestre 2019, à 607,4 MDH, en progression de 5,5%. Le PNB cumulé a, de son côté, enregistré une accélération de 6,8% à 1,195 MMDH, et ce suite à l’amélioration des activités des banques et des sociétés de financement spécialisées. À noter que le premier semestre 2019 a été marqué, pour CIH Bank, par le renforcement du positionnement digital de la banque avec le lancement des smart services et de nouvelles fonctionnalités CIH Mobile et CIH Net. La certification du système de management de la qualité lié aux processus de bancassurance, monétique, financement des entreprises et crédits immobiliers selon la norme ISO 9001-2015 a été confirmée. La banque a aussi lancé une opération d’augmentation de capital en numéraire de 497,8 MDH. Le total bilan ressort quant à lui à 61,6 MMDH sur base sociale, en évolution de 7,9% par rapport à fin 2018, alors qu’en consolidé, celui-ci s’élève à 71 MMDH, en progression de 8,6% par rapport à 2018.

BMCI
La filiale marocaine du groupe français arrive à maintenir stable l’ensemble de ses agrégats. La banque affiche à fin juin 2019 un produit net bancaire de 1,54 MMDH, soit une progression de 0,3% par rapport à la même période de l’année précédente. Une évolution qui est due à l’effet conjugué de la hausse du résultat des opérations de marchés (+20,8%), de l’augmentation de la marge sur commissions (+4,5%) et d’une légère baisse au niveau de la marge d’intérêt (-3%). Côté opérationnel, les crédits par caisse à la clientèle consolidés ont atteint 53,5 MMDH à fin juin 2019 contre 52,5 MMDH à fin décembre 2018, soit une hausse de 2%. De leur côté, les dépôts de la clientèle consolidés ont enregistré une hausse de 1,3% pour atteindre 46,7 MMDH au 31 décembre 2018 avec une amélioration en termes de structure, les ressources non rémunérées représentant plus de 71%. Concernant les engagements par signature consolidés, ceux-ci se sont établis à 20,6 MMDH à fin juin 2019, soit une baisse de 5,4% par rapport à fin 2018. Par ailleurs, les frais de gestion consolidés demeurent maîtrisés et s’élèvent à 813 MDH. Le coefficient d’exploitation consolidé s’affiche à 52,9% à fin juin 2019. Le résultat brut d’exploitation consolidé s’établit à 724 MDH fin juin 2019, soit une baisse de 1,5% comparativement à la même période de l’année précédente. Le coût du risque consolidé a baissé en glissement annuel de 12,5% à fin juin 2019. Le taux de couverture des créances par les provisions des comptes sociaux s’établit à 79,8%. Le groupe BMCI affiche un résultat avant impôts consolidé de 565 MDH à fin juin 2019, en augmentation de 6,3% par rapport à un an auparavant.

Le résultat net consolidé s’est élevé à 353 MDH, en hausse de 1,6%.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages