A lire aussi

14-10-2019 15:27

Arab Reading Challenge: La Marocaine Fatima Zahra Akhiar passe en finale

Organisé par la Fondation Mohammed Ben Rashid Al Maktoum, Global Initiatives, le concours vise à…
Rejoignez nous sur :

L’Agence nationale des ports (ANP) se voit autoriser l’émission d’un emprunt obligataire plafonné à 1 milliard de DH. Objectif, mettre en oeuvre les orientées fixées par le gouvernement à l’horizon 2030 axées sur la compétitive et le développement des plateformes portuaires du royaume.

Une opportunité à saisir pour les investisseurs qualifiés de droit marocain. L’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a accordé un «visa», mercredi 22 mai, à l’Agence nationale des ports (ANP) pour l’émission d’un emprunt obligataire plafonné à1 milliard de DH (MMDH). La période de souscription est ouverte auprès de l’organisme chargé du placement, du 29 au 31 mai 2019 inclus avec une possibilité de clôture anticipée le 30 mai sous réserve que les demandes de souscription dépassent au moins deux fois le niveau de l’offre, toutes tranches confondues. La clôture anticipée interviendrait sur recommandation du conseiller financier qui devra informer l’AMMC ainsi que l’ensemble des investisseurs qualifiés le jour même avant midi et ce par envoi d’un courriel électronique.

Par ailleurs, un avis de clôture anticipée sera publié le cas échéant dans les mêmes délais sur le site internet de l’ANP. L’emprunt sera émis en deux tranches. La première tranche, dite tranche A, est négociable de gré à gré. Celle-ci sera remboursable par amortissements constants sur une durée de 10 ans et portera sur un montant maximum de 300 millions de DH (MDH) avec une valeur nominale de 100.000 DH par obligation. Quant à la seconde tranche, dite tranche B, est aussi négociable de gré à gré mais elle est plus importante et jouit d’une maturité de 15 ans. Elle sera remboursable par amortissements constants et portera sur un montant maximum de 700 MDH avec une valeur nominale de 100 000 DH par obligation.

Le montant total à allouer au titre des deux tranches susmentionnées ne pourra en aucun cas dépasser le montant de 1 MMDH, souligne l’autorité du marché des capitaux. Le dit montant, poursuit la même source, sera englouti dans le programme d’investissement de l’ANP pour la période 2019-2021. Celui nécessite un montant de 3,1 MDH TTC, comportant d’importants projets d’investissement et dont la réalisation demeure tributaire de la mobilisation en conséquence des financements à la fois internes et externes. Les projets comprennent la mise en place et la pérennité d’un dynamisme constant permettant de transformer les plates-formes portuaires en un noyau logistique performant et compétitif, le développement de l’outil portuaire et la promotion des places portuaires, la police, sûreté et sécurité dans les ports, la régulation du secteur portuaire, l’ouverture sur l’environnement pour la mise à niveau de l’écosystème portuaire. La mise en oeuvre de tous ces leviers pour l’amélioration de la compétitivité portuaire nécessite la consolidation des capacités financières de l’Agence permettant de poursuivre son action et d’inscrire ses choix en alignement avec les orientations fixées par le gouvernement, particulièrement celles en rapport avec la stratégie de développement du secteur portuaire à l’horizon 2030.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages