A lire aussi

12-12-2018 14:12

La Chambre des conseillers adopte la première partie du PLF 2019

La Chambre des conseillers a adopté à la majorité, lors d'une séance plénière mercredi, la première…
Rejoignez nous sur :

Le rideau est tombé, dimanche, sur la 19e édition du Tanjaz.  Le festival s’est achevé avec une soirée pleine d’émotion animée par le groupe United Colors of Méditerranée (UCM). L’occasion, aussi, d’accompagner Mariola Membrives dans son voyage intérieur.

Voyager en musique à travers les riches cultures de la Méditerranée tout en envoyant des messages forts: tel est le beau projet de United Colors of Méditerranée. Un projet musical porté par le violoniste Guillaume Dettmar, auteur, compositeur et chanteur. Aux côtés de Philippe Draï (percussions), Pierre Bluteau (guitare et instruments à cordes pincées du monde), Jean-Jacques Taïb (saxophone) et Brahim Haiouani (contrebasse), tous issus de différentes cultures. Le groupe puise dans la richesse de chacun, dans les différences pour mieux rapprocher, une «volonté farouche de fédérer plusieurs univers esthétiques pour mieux les fondre en un tout cohérent».

Le Jazz pour panser ses maux
C’est au lendemain d’un attentat (de trop) au Proche-Orient que Guillaume Dettmar décide d’exprimer en musique ce «fragile espoir de paix auquel se rattachent tous les êtres humains de bonne volonté». C’est à Orléans que le groupe se forme et grandit. Il puise dans la force de la Méditerranée et reprend des titres phares, des standards, mais composent aussi des titres originaux forts. «Souhaitons à notre Méditerranée un avenir bien plus reluisant que celui qu’elle est en train de vivre», confie le guitariste à la fin de la chanson «Compte à rebours» et juste avant d’entamer le titre «Parfum d’Orient», un véritable hymne à la joie. Un mélange d’Andalousie, avec la chanson «Andalucia», d’airs des Balkans de Croatie et de Bosnie, tout en s’imprégnant de l’Arménie, de la Grèce, du Maghreb, d’Israël, de Syrie et du Liban. Avec les standards tels que «La rosa enflorece» et «Adio querida», le groupe émeut et embarque le public dans cet univers plein de sincérité. Un concert touchant qui su clore en beauté une édition pleine d’humanité. Et si l’album «Sirocco», sorti en avril, n'est pas arrivé à trouver une solution au conflit israélo- palestinien, la musique a le pouvoir d’apporter paix de l’âme à ceux qui l’écoutent.

La poésie, ce voyage intérieur
Dans le club Audi, un concert intimiste et plein de poésie a su toucher les cœurs. La Enamorada est un projet de Mariola Membrives sous la direction musicale et avec les arrangements de David Pastor. La Enamorada propose une promenade à travers les chansons d’amour et les destins, la poésie enragée et personnelle et autres soupirs. Les créations sont sincères et déchirantes. Mariola Membrives propose de vivre le voyage intérieur de l’ensemble, intense et courageux, ouvert à l’espoir de toujours. Charismatique et lumineuse, la chanteuse et ses musiciens ont parcouru un répertoire inspirant et fort, des chansons touchantes qui rappellent des moments de vie à chacun d’entre nous. Une édition éclectique, forte et vraie! À l’année prochaine pour une 20e édition qui promet déjà d’être incroyable !

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages