A lire aussi

09-12-2019 11:39

La Quotidienne FIFM- Day 8

Le grand moment fort de cette avant-dernière soirée du Festival a indéniablement été l'hommage…
Rejoignez nous sur :

 

Un brigadier-chef de police exerçant à la brigade mobile des motards relevant de la préfecture de sûreté de Meknès a été contraint, samedi soir, de faire usage de son arme de service lors d'une intervention visant à arrêter un individu aux antécédents judiciaires multiples pour trafic de drogue, qui a sérieusement mis en danger la vie des citoyens et d'agents de la police à l'aide de l'arme blanche, indique dimanche la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Dans un communiqué, la DGSN précise que le suspect, qui faisait l'objet d'un avis de recherche au niveau national pour désobéissance et menace, a manifesté une résistance violente à l'encontre des agents de sûreté lors de son arrestation, et ce après avoir mis en danger la vie et la scurité de ses voisins à l'aide d'une grande machette, ce qui a contraint le fonctionnaire de police de tirer trois balles de sommation de son arme de service dont l'une a touché le prévenu causant son décès après son transfert à l’hôpital.

Lors de cette intervention, une personne qui était à proximité du lieu de l'intervention policière a été touchée accidentellement par des éclats d'une balle au niveau de la cheville et a été évacuée à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires, ajoute le communiqué.

La dépouille a été déposée à la morgue pour besoin d'autopsie, alors que les investigations et l'enquête se poursuivent sous la supervision du parquet compétent en vue d'élucider les circonstances de cette affaire, selon la même source.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages