A lire aussi

14-11-2019 09:18

Rabat: une balle de sommation pour arrêter un individu dangereux

Image associée
Un agent de police relevant de la préfecture de police de Rabat a été contraint de tirer une balle…
Rejoignez nous sur :

La 14e édition du Salon international de l’agriculture de Meknès s’est clôturée dimanche, confortant la légitimité du salon en tant que premier salon professionnel agricole en Afrique, et l’un des plus importants à l’échelle internationale.

Organisée du 16 au 21 avril 2019 sous le thème «L’Agriculture, levier d’emploi et avenir du monde rural», cette 14e édition a accueilli la Suisse en tant qu’invité d’honneur. En phase avec sa vocation de créateur de synergies entre les différents acteurs de la chaîne de valeur agricole, aussi bien Marocains qu’étrangers, le salon a vu cette année la participation de 60 pays, issus des 5 continents. Un engouement qui se reflète notamment au niveau des 24 délégations officielles ayant participé aux travaux du salon, présidées par 19 ministres étrangers cette année.

Cette dynamique a été particulièrement fructueuse pour les délégations africaines, dont les représentants ont pu bénéficier aussi bien de l’expérience marocaine reconnue en agriculture, que des synergies internationales concrétisées grâce à la vocation du SIAM et au positionnement du Maroc en tant que ‘’porte de l’Afrique’’.

La vocation du SIAM en tant que catalyseur d’opportunités se traduit notamment par l’important nombre de conférences scientifiques (35) et de conventions (plus de 50) signées lors de l’édition 2019. La crédibilité établie du salon se reflète aussi en termes d’affluence, avec 1.365 exposants, 331 GIE-coopératives et 850.000 visiteurs ayant répondu présent cette année.         

Pour encourager les agriculteurs à opter pour la technique du pompage solaire, l’AMEE a mis en place, en partenariat avec les départements de l’Agriculture et de l’énergie, les banques et le secteur privé, le label «Taqa pro pompage» ainsi que des solutions de financement destinées aux agriculteurs.

L’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) a présenté, lors du 14e Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM 2019) à Meknès, le système du pompage solaire comme levier d’efficacité énergétique et de développement durable dans le secteur de l’agriculture. Un atelier de sensibilisation a été organisé dans ce sens, en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Fonds pour l’environnement mondial (GEF). Il a pour objectif d’informer sur les atouts et les avantages du pompage solaire, échanger sur les contraintes opérationnelles (techniques, financières organisationnelles) et leur impact sur le développement durable du marché du pompage solaire et d’identifier les attentes et les priorités des acteurs régionaux et locaux pour le développement des projets de pompage solaire.

À cette occasion, le directeur général de l’AMEE, Saïd Mouline, a mis en avant les opportunités de l’économie d’énergie dans le secteur agricole pour baisser la facture énergétique, appelant les agriculteurs à utiliser davantage de technologies pour diminuer la consommation du diesel et du gaz butane. Pour encourager cette nouvelle technique, l’AMEE a mis en place en partenariat avec les départements de l’Agriculture et de l’énergie, les banques et le secteur privé, le label «Taqa pro pompage» et des solutions de financement destinées aux agriculteurs pour s’équiper en pompes solaires. Pour Mohamed Ouchkif, le directeur général de Tamwil El Fellah (filiale spécialisée du Crédit Agricole du Maroc), «le pompage solaire constitue une alternative pour les petits agriculteurs pénalisés par leur charge énergétique et renforce leur compétitivité grâce à la maîtrise des coûts de production ».

Plusieurs conventions signées
Cette rencontre a été marquée par la signature d’une convention entre l’AMEE et l’Office national du conseil agricole (ONCA) portant sur l’accompagnement au développement du pompage solaire dans le secteur agricole. La convention prévoit, entre autres, la mise en oeuvre d’un programme de sensibilisation et de conseil agricole sur le pompage solaire lié à l’irrigation localisée au profi t des conseillers de l’ONCA des régions de l’Oriental, de Béni Mellal- Khénifra et de Souss-Massa ainsi qu’un autre programme de formation sur le pompage solaire en liaison avec les techniques et méthodes d’irrigation localisée et de fertirrigation.

L’AMEE a signé également une autre convention de partenariat avec l’association Resovert Béni-Mellal-Khénifra des entreprises et des compétences en énergies durables portant sur la promotion du développement des systèmes de pompage photovoltaïque pour l’irrigation et qui fi xe le cadre de collaboration entre les deux parties pour la mise en oeuvre des actions d’accompagnement, de sensibilisation et de communication en la matière. Ce partenariat s’articule autour de la formation des membres de l’association sur le pompage solaire et de l’accompagnement du Resovert dans le processus de label Installateurs Pompage solaire (TaqaPro– pompage solaire) et sa promotion dans les salons dédiés aux énergies vertes et à l’efficacité énergétique. Il est à noter que le Maroc s’est engagé dans une dynamique visant l’intégration à grande échelle des mesures d’économie d’énergie et de développement durable notamment dans le secteur agricole.

À cette fin et pour soutenir cette dynamique, l’AMEE en partenariat avec le PNUD et le GEF, a initié un projet ayant pour finalité la création d’un cadre propice au développement des systèmes de pompage solaire dans le domaine de l’agriculture et de l’irrigation agricole. Ce projet sera concrétisé à travers la mise à niveau du secteur privé pour le développement d’un marché de haute qualité, un système de normalisation et de labellisation des équipements, de certification des opérateurs et de formation des installateurs et du renforcement des capacités institutionnelles pour la structuration du marché. Il repose également sur la consolidation de la capacité nationale de production d’équipements de pompage solaire permettant à l’industrie locale de bénéficier de la technologie et de créer des emplois sur la mise en application d’un cadre de suivi des impacts en matière d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre (GES) ainsi que sur des outils et des mécanismes de financement facilitant l’acquisition des systèmes.

Plus de 850.000 personnes ont visité les différents pôles du 14ème Salon international de l'agriculture au Maroc (SIAM), a annoncé, dimanche à Meknès, le commissaire du Salon Jaouad Chami. 

"Nous avons constaté une participation très massive qui a dépassé les 850.000 visiteurs, avec la journée de samedi ayant établi le record d'affluence avec près de 320.000 personnes", a indiqué M. Chami dans une déclaration à la MAP à la clôture de la 14ème édition du SIAM.

Les visiteurs, a-t-il poursuivi, n'ont pas cessé d'arriver en masse pendant les 6 jours du salon, ''bravant la pluie pour venir visiter le SIAM et nous sommes heureux du niveau de fréquentation atteint cette année", a-t-il soutenu.

Il a, en outre, noté qu'un engouement particulier a été constaté pour le pôle des produits du terroir où pas moins de 325 coopératives, principalement féminines y ont pris part, avec leurs divers produits. 

"Les questionnaires que nous avons reçu de la part des exposants font état de la vente de l'ensemble des marchandises stockées durant la semaine du salon qui intervient à la veille du mois sacré de Ramadan, ce qui fait que certaines coopératives ont réalisé jusqu'à 80% de leur chiffre d'affaires annuel", a précisé le commissaire du SIAM. 

Cette intensité sur le plan commercial, a-t-il ajouté, a été aussi constatée dans d'autres pôles, notamment le machinisme où plusieurs équipements ont été vendus, les exposants ayant réalisé plus de 3% de leur CA annuel. 

Par ailleurs, Chami s'est félicité de la qualité des visiteurs étrangers, précisant qu'environ 200 réunions B2B ont été organisées entre les opérateurs de l'Europe, de l'Afrique et du Moyen-Orient et leurs homologues marocains. "Nous sommes convaincus que ces réunions donneront un coup de fouet aux exportations marocaines, en particulier celles hors-Europe". 

Ainsi, il a indiqué que le pôle "International" (500 exposants) a connu une participation remarquable des pays africains venus pour exposer leurs potentialités agricoles, se félicitant de l'africanité du Salon qui se confirme au fil des années. 

Chami a également mis en avant la participation de qualité de la Suisse, invitée d'honneur du SIAM-2019 et qui s'est démarquée par un pavillon très attractif. 

Revenant sur la thématique choisie cette année, "l'agriculture, levier d'emploi et avenir du monde rural", le commissaire du SIAM a fait part de sa satisfaction de l'affluence des jeunes venus avec des idées et des projets innovants. Ces jeunes ont saisi cette occasion afin de bénéficier du conseil, de l'accompagnement, de l'orientation et des projets de formation nécessaires, outre des promesses de financement de la part des organismes financiers.

Et de conclure qu'avec une superficie en croissance de 11% à 18,5 ha d'aménagement sur un total de 32 ha, le SIAM s'impose comme l'un des grands salons du monde grâce à la sollicitude dont entoure SM le Roi Mohammed VI ce projet et aux efforts conjugués de l'ensemble des acteurs publics et privés.

Le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts Aziz Akhannouch s’est entretenu, vendredi à Meknès, avec son homologue de la République Démocratique du Congo Tshibanga Kalala.

Cet entretien, qui s’est tenu en marge de la 14ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM 2019), a porté sur les relations entre les deux pays dans le domaine agricole et des moyens de renforcer la coopération bilatérale en la matière.

Ainsi, les deux parties ont discuté de plusieurs axes de coopération dont l’assistance technique du Maroc relative, entre autres, aux systèmes d’information, à la valorisation et aux chaînes de valeur.

Les deux ministres ont aussi abordé, lors de cette rencontre, les besoins d’accompagnement qui seront identifiés par la suite.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages