A lire aussi

22-08-2019 10:17

Augmentation de capital / BMCE Bank of Africa. Première partie bouclée

BMCE vient de dévoiler les résultats de l’augmentation de capital par conversion optionnelle des…
Rejoignez nous sur :

La feuille de route relative au développement de la formation professionnelle et à la création des cités régionales des compétences et des métiers a été au centre d'une rencontre, mercredi à Casablanca, entre l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

"La réunion tenue avec la CGEM a pour objet de partager la feuille de route qui a été présentée devant le roi Mohammed VI le 04 avril", a indiqué à la presse la directrice générale de l'OFPPT, Loubna Tricha, faisant savoir que l'objectif est aussi d'échanger sur les moyens de réussite du nouveau programme de développement de la formation professionnelle.

Une feuille de route, pensée pour "assurer une très forte implication du secteur privé dans toutes les phases de réalisation et de déclinaison de ladite feuille, et cela à travers deux chantiers majeurs à savoir celui de réalisation des cités des métiers et des compétences et celui de la mise à niveau de l'offre actuelle".

Le président de la CGEM, Salaheddine Mezouar, a indiqué que l'objectif de cette réunion est de concrétiser la feuille de route en coordination et en harmonie avec le secteur privé. "La traduction opérationnelle doit être efficace permettant d'atteindre les objectifs prédéfinis", a-t-il souligné, ajoutant que le secteur privé, grâce à ses expériences et son implication continue dans le domaine de la formation professionnelle, dispose de propositions concrètes à même de contribuer à accélérer le processus de mise en œuvre des recommandations et des décisions.

Toutes les régions du Royaume seront dotées de "Cités des Métiers et des Compétences" qui vont privilégier des formations répondant aux spécificités et aux potentialités de chaque région.

Dotées d'un Conseil d'administration tripartite, impliquant les professionnels, la Région et l'Etat, ces Cités nécessiteront un investissement à hauteur de 3,6 milliards DH. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages