Imprimer
Affichages : 1571

La fin de la gratuité de l'enseignement, une rumeur qui porte atteinte au pays et au service public et crée la confusion chez les citoyens. Le chef du gouvernement a appelé tous ceux qui sont à l’origine de ces allégations à cesser de véhiculer ces rumeurs. Saad Dine El Othmani, a démenti d’une manière catégorique les allégations et rumeurs véhiculées à ce sujet.


"Il n’y aucune intention, ni réflexion ou débat sur l'abandon de la gratuité de l’enseignement", a assuré El Othmani à l’ouverture de la réunion du Conseil de gouvernement, faisant savoir qu’au contraire, l’Etat ne cesse d’augmenter d'année en année le budget alloué à ce secteur et aux programmes socio-éducatifs qui y sont liés tels que la restauration et le transport scolaires.

Le budget du programme "Tayssir" a connu à lui seul une hausse de 1,5 milliard de dirhams en une année, outre l'augmentation du budget alloué aux bourses universitaires et du nombre des bénéficiaires, en plus de l'attribution de bourses scolaires aux stagiaires des établissements de la formation professionnelle, soit près de 2 milliards de dirhams. El Othmani a aussi souligné que l’Etat et le gouvernement accordent tout l'intérêt nécessaire au secteur de l’enseignement et oeuvrent à le soutenir par tous les moyens à travers des mesures concrètes et opérationnelles pour qu’il puisse jouer son rôle, rappelant dans ce sens l’instauration de l’obligation de l’enseignement pour les enfants âgés entre 4 et 16 ans.